Les filtres pour l’Astrophoto

Publié par Arthur Debons le

Pour obtenir de bons résultats en astrophoto, vous pouvez vous en sortir avec une optique de qualité, une caméra adaptée / un reflex et de bonnes connaissances sur la mise en pratique.

Cependant, vous pouvez aller beaucoup plus loin grâce aux filtres.

Les filtres jouent un rôle essentiel dans le processus, en permettant de filtrer certaines longueurs d’ondes pour accentuer les couleurs fabuleuses des astres.

Je vais vous présenter les filtres qu’on utilise en astrophoto, leurs différentes utilisations, et comment ils peuvent transformer une simple photo d’étoiles en œuvre d’art.

Les bases des filtres en astrophoto

Les filtres en astrophotographie agissent comme des « lunettes de soleil » pour votre capteur, en bloquant certaines longueurs d’ondes tout en laissant passer d’autres fréquences. Les filtres sont généralement fabriqués à partir de matériaux spéciaux qui sont conçus pour absorber ou transmettre certaines couleurs.

On distingue principalement deux types de filtres : les filtres à bande étroite et les filtres à bande large.

Les filtres à bande étroite sont conçus pour isoler des longueurs d’onde très spécifiques, ce qui permet aux astrophotographes de capturer des objets célestes spécifiques, tels que des nébuleuses à émission d’hydrogène ou des galaxies à émission d’oxygène.

Les filtres à bande large, quant à eux, permettent de capturer un large éventail de longueur d’onde et sont souvent utilisés pour les photos à champ large.

filtre astrophoto

Utilisation des filtres en astrophoto

Filtres à bande étroite

Les filtres à bande étroite sont particulièrement utiles pour capturer les nébuleuses en émission, car ils isolent les longueurs d’ondes émises par des éléments tels que l’hydrogène (Hα), l’oxygène III (OIII) et le soufre II (SII). Ces filtres permettent aux astrophotographes de mettre en valeur les détails et les structures des nébuleuses, même dans les zones où la pollution lumineuse est présente.

Filtres à bande large

Les filtres à bande large sont utilisés pour capturer des objets plus étendus, tels que les amas d’étoiles, les galaxies, et même la Voie lactée. Ils sont également efficaces pour réduire les effets de la pollution lumineuse dans les zones urbaines.

Les filtres LRGB

Le filtre LRGB est un autre type de filtre utilisé en astrophotographie. Il est conçu pour capturer différentes longueurs d’onde lumineuses (L pour luminance) et séparer les couleurs RVB (Rouge, Vert, Bleu) pour créer une image finale en couleur, à partir d’un capteur monochrome (noir et blanc).

Les capteurs monochromes ne sont pas de simples capteurs classiques pour lesquels on supprime les couleurs. Leur conception offre beaucoup plus de marge et de détails que les capteurs couleur.

La raison est simple : Le « pixel » d’un capteur couleur se forme grâce à 4 photosites bleu, rouge et verts.

Un capteur monochrome n’a pas besoin de plusieurs photosites uniquement dédiés à une couleur primaire pour constituer un seul pixel. Tous les photosites capturent des nuances de gris en fonction de la charge (les photons) qu’ils reçoivent. Par conséquent, tous les photosites servent de pixel unique, et donc vous gagnez énormément de résolution.

L’utilisation de filtres LRGB va vous permettre de capturer en noir et blanc uniquement les nuances de rouge, de vert et de bleu (oui oui, même en noir et blanc les photos seront différentes en fonction du filtre), et d’assembler le tout sur un logiciel de traitement (Siril, Photoshop ou PixInsight).

Ainsi, vous aurez une image finale en couleur, extrêmement détaillée, à partir d’un capteur noir et blanc !

Les filtres anti-pollution lumineuse

Un filtre anti-pollution est un type spécifique de filtre conçu pour réduire les effets de la pollution lumineuse. La pollution lumineuse est causée par l’éclairage excessif des zones urbaines et industrielles, qui crée un halo lumineux dans le ciel nocturne et limite (beaucoup!) la visibilité des astres.

Le filtre anti-pollution agit en filtrant sélectivement certaines longueurs d’ondes, généralement celles associées aux lumières artificielles, tout en permettant le passage des longueurs d’ondes associées aux objets célestes que l’on souhaite photographier. Ce type de filtre vous permet d’améliorer le contraste et la qualité de l’image en minimisant les interférences causées par la pollution lumineuse.

Pratique si vous n’avez pas moyen de vous écarter des villes.

filtre astrophoto

Il existe encore d’autres types de filtres, mais à partir de là ça commence à devenir plus technique.

Je vous encourage à aller sur le site Pierre Astro, pour en découvrir davantage !

Par contre je vous préviens, les filtres ne sont pas très commodes avec le porte monnaie…

Que vous soyez un astrophotographe amateur ou chevronné, l’exploration des différentes possibilités offertes par les filtres peut ouvrir de nouvelles perspectives et vous permettre de créer des images spectaculaires.

Si vous commencez l’astrophoto ou que vous voulez aller plus loin dans votre pratique, je vous encourage à recevoir gratuitement mon guide de l’astrophotographe débutant, qui vous détaillera tout ce dont vous avez besoin ! Cliquez ici pour le recevoir.


Arthur Debons

Bienvenue sur le site fais-de-la-photo.fr ! Depuis 2018 je vous enseigne toutes mes astuces et conseils en astrophoto et photographie par ce blog. Pour aller plus loin, vous pouvez découvrir mes programmes payants, disponibles dans l'école de formation.

2 commentaires

GENEVIEVE MESSAGE · à

hello . tres bien cet article. J’ai des filtres pour l’observation MAIS quid pour les photos au reflex.
j’ai un nikon 5600 defiltré monté sur un C8 et je n’ai jamais trouvé le moindre filtre adapté ou comment en mettre un, notamment un OIII. Merci du tuyau si vous en avez un.

Partage ton avis ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.