Comment faire les dark offset flat, ou dof :

Il y a peu de chance que vous soyez tombé(e) là par hasard, mais je vais quand même faire une courte définition de ce que sont les dark offset et flat.

  • Les dark sont des images noires prises avec le capuchon sur l’objectif, elle servent à réduire le bruit thermique lors du pré-traitement. On dit que les dark corrigent le signal thermique.
  • Les offset sont comme les dark, prises avec le capuchon, mais servent à réduire le bruit de lecture provoqué par l’appareil. Les offset corrigent le signal d’offset, ou bruit de lecture.
  • Les flat sont des images presque totalement blanches, et servent à réduire le vignettage et les défauts de l’objectif (tâches/rayures etc). Ces défauts entraîne un fond d’image non uniforme, ce qui rend compliqué une visualisation correcte de toute l’image. Les flat corrigent les défauts d’uniformité.

Ces trois formats d’image vont servir à corriger les photos brutes de la région du ciel qu’on aura prise (vous l’aurez compris, les dof ne servent qu’en astrophotographie). Sans les dof, notre image finale constituée alors que seulement des brutes, serait beaucoup plus bruitée, etc.

Les lecteurs ont aussi lu :  Choisir un ordinateur pour faire de la retouche photo ?

Mais attention, mal faire les dof détériorera votre image finale ! C’est une étapes à faire avec précaution.

Comment faire dark offset flat
Voici ce qu’il se passe dans le logiciel de pré-traitement, lorsque les dof sont appliqués aux images brutes. Ici flat = PLU et dark = noire. Cette image provient de l’excellent bouquin “Astrophotographie” de Thierry Legault.

Comment faire les Dark

Les dark vont être réalisés exactement comme les brutes, donc avec le même temps de pose, même température extérieur, même ISO, sauf que le capuchon sera installé sur l’objectif, pour qu’aucun signal lumineux ne touche le capteur.

Afin que vos images brutes (que vous réalisez toujours en premier) soient faites de manière optimale pour les dark, je vous conseille d’attendre 30 minutes dehors avant l’acquisition des images pour permettre à votre capteur de s’habituer à la température extérieur. Ce temps là peut être passé à faire l’alignement polaire de votre monture.

Combien en faire ?

Par rapport à vos images brutes, faites deux tiers de dark. Donc pour 100 images brutes, faites 66 dark.

Comment faire les FLAT (ou PLU)

Je conseille de réaliser les flat après les dark pour pouvoir facilement différencier toutes vos images dans votre futur dossier.

Les flat sont des images totalement blanches, réalisées avec un écran projetant de la lumière blanche, devant l’objectif de l’appareil. Pour cela prenez votre téléphone portable/tablette et afficher une image blanche à l’écran.

Une image flat doit impérativement être réalisée dans les mêmes conditions optique que les brutes, c’est à dire : même longueur focale, même ouverture et même mise au point.

⚠ Concernant les ISO, vous pouvez les baisser à 100. Une image flat à 100 ISO équivaut à 8 flat à 800 ISO, vous avez donc intérêt à les faire à 100 ISO ! ⚠

Les lecteurs ont aussi lu :  Comment photographier un éclair ?
Comment faire dark offset flat
L’histogramme que vos photos flat doivent respecter.

Vous pouvez voir ci-dessus l’histogramme que vos flat doivent avoir, avec ce pic à 2/3 de l’image. Pour faire ça, réglez la vitesse d’obturation pour obtenir le même résultat. Surtout ne touchez pas à l’ouverture !

Combien en faire ?

Prenez en une quarantaine.

Comment faire les offset

Les offset sont très simple à faire. Faites les de préférence après les flat pour les repérer facilement dans votre dossier.

Comme les dark, placez le bouchon de votre objectif, vos offset devront être coupés de tout signal lumineux. Ensuite vous n’avez qu’à régler la vitesse d’obturation le plus bas possible, comme 1/8000.

Concernant les ISO, tout comme avec les flat, mettez les à 100.

Le but des offset va être de repérer le bruit que produit votre capteur lors d’une prise de vue. Ce bruit n’est pas flagrant, mais c’est tout de même une étape à ne pas négliger pour obtenir un beau résultat à la fin !

Ensuite vous en claquez 40/50 à peu près.

Une fois les dof acquis, il ne vous reste qu’à les rentrer dans un logiciel de pré-traitement astro, et on verra comment faire ça dans un futur article 😉

Si l’astrophoto vous intéresse je vous invite à télécharger gratuitement le guide de l’astrophotographe débutant, où vous en apprendrez plus sur l’astrophotographie du ciel profond, et les réglages que ça implique 🙂

  •  
  •  
  •  

Partage ton avis ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.