Défiltrage d’un apn pour l’astrophotographie

Il existe une opération très particulière qui consiste à faire un défiltrage d’un APN (appareil photo numérique) pour l’astrophotographie, pour augmenter considérablement la sensibilité du capteur à la longueur d’onde des infrarouges, et réduire jusqu’à 5x la durée des temps de poses.

Mais pourquoi un défiltrage ?

Tout simplement car un reflex de base possède des filtres, qui permettent d’obtenir une image semblable à la vision humaine sur le capteur, en bloquant UV et infrarouges. Ces filtres bloquent énormément de longueurs d’ondes très importantes en astrophoto.

Mais la longueur d’onde qui nous intéresse le plus est la raie Hydrogène Alpha, émise principalement par les nébuleuses (à 656.3 nm). Vous l’aurez compris, faire un défiltrage de son apn vise à obtenir des images beaucoup plus colorées de ces chers nuages de gaz, en enlevant (ou remplaçant) le filtre de base de l’appareil qui bloque cette longueur d’onde.

En parallèle vous l’aurez deviné, la photo diurne avec un appareil défiltré sera complètement différente. Mais pas de panique, il suffit de modifier manuellement la balance des blancs (sauf dans le cas où c’est un défiltrage total, où là ça cause plus de problèmes).

Les lecteurs ont aussi lu :  Choisir une monture pour l'Astrophoto

Les différents défiltrage d’un APN en astrophotographie

Concernant le défiltrage en lui-même, il existe plusieurs méthodes et formes différentes.

Défiltrage total

Le défiltrage total consiste à enlever tous les filtres devant le capteur. A partir de ce moment, le capteur enregistre une plage de longueur d’onde allant de 300 à 1100 nm (pour rappel l’œil humain capte les longueurs d’ondes de la lumière allant de 380 à 780 nm).

Sans tous ces filtres, le capteur n’a plus qu’à transposer les ultraviolets et infrarouges qu’il reçoit en lumière visible dans l’image enregistrée.

Problème :

Le fait d’enlever tous ces filtres est totalement imprévu pour l’appareil. Ainsi, l’utilisation d’optique réfractrices (avec des lentilles) pose de gros problèmes, tel que :

  • Impossible de faire la mise au point à l’infini
  • Les propriétés réfractrices entraînent d’énormes aberrations chromatiques

Mais, rassurez vous le défiltrage total ne pose aucun problème avec un télescope, car ils sont fait de miroirs. Plus de problème d’aberrations chromatiques, et de mise au point à l’infini.

Donc si vous avez déjà un télescope de type newton (et une bonne monture), le défiltrage total est la meilleure option. (Pour vous aider à choisir votre télescope j’ai écrit cet article).

Partiel

Dans un défiltrage partiel, seul le filtre bloquant la couleur rouge du spectre électromagnétique est enlevé. Ce filtre est de couleur bleu, normal puisqu’il absorbe le rouge 😉

Un défiltrage partiel permet de garder la mise au point à l’infini et l’autofocus avec un objectif classique, tout en permettant au capteur de capter la fameuse raie Ha (Hydrogène Alpha).

Les lecteurs ont aussi lu :  Bien choisir son premier objectif

Le seul petit problème est que le focus sera légèrement décalé.

Le défiltrage partiel est la solution la plus populaire en général, car c’est la plus polyvalente.

Remplacement

Ici c’est exactement pareil qu’un défiltrage total, sauf qu’on va remplacer les filtres de base par des filtres transparents. Ainsi, l’autofocus et la mise au point à l’infini seront conservés.

Sauf que l’utilisation d’un objectif classique provoquera toujours des aberrations dégueulasses liées aux infrarouges.

Comment faire un défiltrage de son apn pour l’astrophotographie ?

Pour ça, je vous déconseille de le faire vous-même bien évidemment.

Les pièces mises en jeu de votre appareil sont trop fragiles pour être manipulées sans trop savoir comment faire.

Pour ça, je vous conseille d’envoyer votre apn à un pro spécialisé dans le défiltrage. Vous trouverez quelques adresses à ce lien.

Cela vous coûtera 100 à 200€, mais au moins vous êtes sûr que votre appareil survive à la manipulation.

Mais vous pouvez également acheter des apn déjà défiltrés comme celui-ci, contenant des filtres Astrodon qui permettent d’avoir beaucoup plus de signal en astro, mais également d’utiliser l’appareil en plein jour pour de la photo “classique” :).

L’astrophoto vous intéresse ? vous pouvez télécharger mon guide “Le guide de l’astrophotographe débutant” gratuitement en cliquant ici, et apprendre comment utiliser votre appareil, le matériel à avoir, se repérer dans le ciel etc.

  •  
  •  
  •  

7 Replies to “Défiltrage d’un apn pour l’astrophotographie”

  1. Marie dit :

    Merci pour le contenu et surtout pour les adresses de professionnels de défiltrage !

  2. Antoine dit :

    J’avoue que tes photos sont très classe ! Article précis, détaillé mais concis ! 😉

    • Attention la seule photo de cette article n’est pas de moi ! Le lien vers l’auteur se trouve dans la description de l’image, mais merci pour ton commentaire antoine 😉

  3. Nico06 dit :

    Franchement je ne m’y connais pas (encore) assez pour pouvoir tout bien comprendre (certains détails techniques m’échappent) mais j’adore les articles de ton blog pour les photos qui illustrent tes textes. Superbe !

  4. coralieduez dit :

    Bonjour, en faisant enlever le filtre, on peut toujours utiliser l’appareil photo pour un usage quotidien, ou ça risque de l’abîmer ?

    • Si on enlève tous les filtres, l’usage quotidien est fortement compromis et nécessitera beaucoup de retouche… Mais ne défiltrage partiel, l’usage quotidien est possible sans trop de complications :).

Partage ton avis ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.