La balance des blancs

On sait déjà que la lumière est constituée d’onde électromagnétique, et que sa longueur d’onde définie les couleurs dans le spectre visible. Alors la balance des blancs, la “balance”, ça signifie quoi ?

La balance des blancs : Température de couleur

Sortons du blanc pour parler de température. Le kelvin (K) est une unité de température qui démarre au 0 absolu, soit -273 degré Celsius. Ça veut dire que le 0 kelvin correspond à la température la plus froide possible pour la matière.

Un tout petit peu de physique :

Et justement, la température de couleur se mesure en kelvin !

balance des blancs
C’est pas très exhaustif mais ça vous donne image de la température de couleur, on pas du rouge au bleu. Source : Moi vite fais sur Photoshop.

Par exemple, notre étoile le soleil, cette boule de plasma brule à peu près à 5500 degré Celsius, et la température en kelvin de sa couleur est à peu près à 5770 ! Une bougie ou une ampoule à incandescence possède la même température de couleur que leur température effective comme le soleil, soit 1800K pour la bougie et 3000K pour l’ampoule.

Mais il y a une distinction à faire, les bougies et ampoules comme ça sont des sources lumineuses par incandescence. (parce qu’elles font chauffer du métal à “incandescence”, c.a.d : jusqu’à ce que le matériau émette de la lumière)

Ce qui est totalement différent des Leds ou autre, qui sont des sources lumineuse luminescente. Une Led possédera une température de couleur aux alentours de 5500 kelvin, mais sa température effective en degré Celsius sera à peine plus élevée que la température ambiante.

Les lecteurs ont aussi lu :  Débuter l'Astrophoto

Si le sujet vous intéresse plus je vous ramène à cette page Wikipedia sur les corps noirs.

Du coup nous avons la température de couleur qui commence vers 1800 K avec le rouge, de 1800 à 5000 on passe du jaune, puis au blanc. Ensuite jusqu’à 10.000 on passe du blanc au bleu.

En astronomie :

C’est étonnant mais c’est quelque chose de sympa en astronomie, la couleur des étoiles dépend de leur température. Une étoile rouge comme Antarès est une étoile assez froide ( du moins c’est pas la plus chaude ). Pour la balance des blancs à choisir pour l’astrophoto, sélectionnez toujours “lumière du jour”, à peu près 5500K. Et n’hésitez pas à aller voir mon article qui vous explique les bases de l’astrophoto ou bien celui qui parle des objectifs pour l’astrophoto 🙂 Mais n’oubliez pas que la balance des blancs est modifiable avec le format RAW, en post traitement sans endommager l’image 🙂

Notre soleil est à 5700 Kelvin comme on a vu précédemment, et sa couleur est proche du blanc (après sa dépend de sa position dans le ciel par rapport à vous).

et certaines étoiles comme Syrius sont à 10.000 Kelvin, et sont bleue 🙂

Balance des blancs
Vue d’artiste de l’étoile Rigel, dans la constellation d’Orion.

En photographie, à quoi sert la balance des blancs ?

C’est pareil pour la photographie, de l’orange/rouge au bleu, qui sont deux couleurs complémentaires, une photo avec une dominance de rouge sera proche des 1800 kelvin, pour le blanc 5000, etc.

Lorsque vous êtes dans un environnement où la lumière tire vers le rouge, comme un soleil levant/couchant, la balance des blanc automatique (AWB) va ajuster une correction automatiquement. Vous pouvez aussi choisir manuellement la correction à effectuer. En choisissant les symbole comme « lumière tungstène » donc un peu rouge, ou « flash », ou « ombragé » qui tire vers le bleu, vous allez corriger la balance des blancs et avoir de vrais blancs sur votre photo.

Les lecteurs ont aussi lu :  Les erreurs en Astrophoto
balance des blancs
Sur cette photo, la balance des blancs est déréglée. On peut voir cette dominante orange absolument à vomir envahir la photo. Je sélectionne donc la AWB (Balance des blancs auto) ou bien le symbole qui correspond à peut près à la lumière de l’environnement, et hop :
température de couleur

Vous avez aussi la possibilité de choisir manuellement la température en kelvin, lorsque vous aurez bien compris quelle couleur correspond à quel chiffre.

La température de couleur change en fonction de la journée, des conditions météo, de la lumière en général, à vous de voir comment ajuster ça en fonction de votre scène.

La balance des blancs dans le post traitement :

Bien évidemment vous pouvez régler les tonalités de blancs dans le post traitement, et vous aurez encore plus de possibilités si vous shootez en RAW.

C’est avec ce curseur que vous allez régler la température de votre photo dans votre logiciel de post-traitement :

Screenshot issue de Lightroom

Pour cela importez votre photo dans le logiciel, et dans l’onglet “Développement” vous trouverez ce curseur. Maintenant à vous de choisir comment paramétrer ce réglage, mais on verra plus en détails l’utilisation de ce réglage dans de futurs articles axés sur le post-traitement 😉

Merci de votre lecture, n’hésitez à partager l’article si il vous a plu 🙂

  •  
    12
    Partages
  • 12
  •  

One Reply to “La balance des blancs”

  1. Bonjour Arthur,
    Je suis venue voir ton blog. Des photos sont jolies et c’est agréable de visiter ton blog. C’est très bien fait ! Cet article a tiré mon attention parce que j’ai besoin d’apprendre le post traitement AWB sur une vidéo pendant le montage pour ma chaîne YouTube.
    Merci beaucoup d’ailleurs d’avoir laissé un commentaire sur mon blog. Je suis étonnée que tu saches lire le Hangeul. 🙂

Partage ton avis ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Un guide pour apprendre la composition en photographie, et ainsi donner de l'âme à vos photos, ça vous intéresse ?