Débuter la photo argentique

A l’époque où je travaillais dans un magasin de photo à Limoges, j’ai remarqué quelques chose : la moitié des jeunes qui venaient avaient pour but d’acheter un appareil argentique pour débuter la photo. Bon malheureusement, on en avait jamais en stock, mais ça m’a fait comprendre que d’une part, l’argentique était VRAIMENT revenu à la mode, et d’autre part que les jeunes adoraient ça ! Ce qui est normal, vu le caractère vintage que les photos argentiques peuvent faire.

Dans cette article, je vous fais découvrir un monde de la photo qui sent la brocante ➡️ comment débuter la photo argentique, avec un appareil basique, et une pellicule 35mm.

Définition de l’argentique :

Tout d’abord, il faut savoir (pour les plus profanes d’entre vous) que la photo argentique est l’ancêtre de la photo numérique d’aujourd’hui. En photo numérique, l’image est formée grâce à un capteur (puce électronique), en argentique, on utilise une pellicule.

Les premières photographies (littéralement gravure de lumière, presque) ont été réalisées au XIXème siècle, avec des plaques recouvertes de chlorure d’argent (d’où l’argentique).

La technologie a évolué, mais la technique reste quasiment la même, tous les appareils argentique se composent de :

Un film sensible sur lequel la lumière va graver une image (la pellicule).

➡ Une boîte hermétique à la lumière pour enfermer la pellicule (le boîtier).

Un groupe de lentille pour focaliser la lumière qui va graver la pellicule (l’objectif). Même si ce point là peut être considéré comme facultatif (je vous renvoie vers mon article sur le sténopé, un appareil photo qui fonctionne sans objectif).

Le fonctionnement est très simple :

La pellicule dans le boitier est embobinée autour d’un axe et va s’embobiner autour d’un autre axe à chaque fois que vous prendrez une photo. A chaque photo, l’obturateur s’ouvre à une vitesse préalablement définie, laissant la lumière frapper le film. A la photo suivante, vous enroulez d’un cran le film vers l’autre axe. A la fin de la pellicule, une petite manivelle (ou parfois l’appareil le fait tout seul) va vous permettre de ramener toute la bobine dans la pellicule originale, pour la retirer de l’appareil et la développer par la suite

La grande différence avec le numérique, c’est que les photos ne sont pas stockées sur une carte mémoire, mais sur un film photographique qui peut contenir 24 ou 36 photos. Une fois les photos faites, vous ne les verrez que lorsque le film sera développé par un professionnel, il faut donc être patient. En travaillant en argentique, vous êtes obligé de faire attention à la composition de votre cadre, et surtout aux réglages d’exposition de votre appareil (on y vient plus tard).

Quel appareil argentique choisir pour débuter ?

Dans cette petite liste d’appareils, je vous présente uniquement des boîtiers qui prennent en charge des pellicules 35mm, le format le plus “standard”. Si vous avez des suggestions pour compléter cette liste, laissez les moi en commentaire !

Les lecteurs ont aussi lu :  Les objectifs pour l'Astrophoto

Pentax Spotmatic

pentax spotmatic débuter la photo argentique

Apparu dans les années 60, ce petit pentax est un excellent modèle pour commencer l’argentique et pour cause : il a très longtemps été utilisé dans les écoles de photographie pour apprendre aux élèves à faire de l’argentique.

Ses paramètres d’exposition sont très facile à prendre en main, la mesure de celle ci se fait à l’intérieur du viseur avec un petit indicateur. En plus de ça, la monture est une M42 à vis, une monture ULTRA célèbre utilisée par plein de constructeurs d’optiques, donc vous n’aurez pas de problème pour trouver un objectif.

Ce boîtier sera parfait pour faire de l’argentique, même si vous démarrez la photo.

Pour en avoir un, comptez entre 70 et 130€ sur ebay.

(Je ne montre pas de photo en exemple, car la qualité des photos dépend vraiment de la pellicule utilisée).

Nikon F

nikon débuter la photo argentique

Le très célèbre Nikon F (c’est bien la première fois que je parle de Nikon sur mon blog haha) est un appareil que vous pouvez trouver pour trois fois rien sur Ebay. Il est doté de la fameuse monture F, la baïonnette qui aujourd’hui encore équipe les Nikon numérique. Avec cette monture, vous pourrez monter n’importe quel objectif F Nikon, récent ou ancien (évidemment l’autofocus ne fonctionnera pas sur cet argentique).

Extrêmement robuste, cet appareil était connu pour être utilisé par les journalistes de guerre.

J’ai pas l’habitude de conseiller du Nikon, mais là je vous le dis, vous pouvez y aller les yeux fermés.

Canon T70

canon débuter la photo argentique

Ce formidable Canon est celui que j’utilise au quotidien. Il fait tout quasiment automatiquement, tel que le rembobinage du film, l’ouverture du diaphragme et la vitesse d’obturation. Bien sûr je reste toujours en manuel, ou sauf des fois quand j’ai un peu la flemme, je laisse juste l’ouverture en automatique.

Evidemment, les ISO restent toujours les mêmes puisqu’ils dépendent de la pellicule.

☑ Le fait qu’il fasse tout automatiquement, surtout l’embobinage de la pellicule, est vraiment hyper plaisant.

La mesure d’exposition se fait dans le viseur, dans lequel l’appareil vous indique la bonne valeur d’ouverture pour être correctement exposé. Ce point là est à mon sens le point faible de l’appareil, l’indication n’est pas très claire à comprendre (enfin après on s’habitue et tout va bien).

Ce modèle est *un peu* plus cher que les précédents, comptez minimum 100€ pour en trouver un en bon état. Personnellement j’ai acheté le mien 90€ dans une boutique photo spécialisée dans l’argentique à Limoges : La Photogalerie.

Les lecteurs ont aussi lu :  Quel filtre ND choisir ?

⚠ Un autre couac de cet appareil est la conception de l’obturateur, il fonctionne avec des électro-aimants. Donc si vous faite tomber trop fort l’appareil et que vous cassez un de ces aimants, l’appareil peut aller à la poubelle. Les systèmes des précédents boîtiers que j’ai cités sont purement mécanique, donc plus sûrs dans le temps.

Concernant la monture de ses objectifs adaptables, c’est une FD. Cette monture est très répandue, vous n’aurez pas trop de mal à trouver des objectifs d’occasion sur le bon coin, Facebook Marketplace, ou bien dans des brocantes (j’adore les brocantes juste pour ça).

Bref, je vous conseille vraiment ce bijou si vous voulez débuter la photo argentique en toute tranquillité.

D’autres Canon conseillés : le Canon AE-1, ou le Canon 500.

Egalement en monture FD, le Canon AE-1 est parfait pour commencer.

Voici quelques photos que j’ai réussi à faire avec le Canon T70 :

Appareils non conseillés :

Les appareils de la marque “ZENIT” :

Mon premier argentique, le ZENIT-E. Par contre : l’objectif est un Helios 44-2 58mm f/2, un EXCELLENT objectif !

Le Zenit-E a été le premier appareil photo qui m’a fait commencer l’argentique. Je l’ai récupéré dans une grange abandonnée lorsque j’aidais une proche à déménager. L’appareil était et est toujours en bon état pour son âge, cependant, voici quelques points qui lui font défaut :

Le viseur n’a aucune aide à la mise au point. La m.a.p. se fait au jugé, on estime si oui ou non notre sujet est flou. En plus de ça le miroir ainsi que le prisme dans l’appareil sont un peu jaunis, ce qui n’aide pas du tout.

➡ L’appareil était fabriqué par l’URSS il y a 40 ans, dans des conditions difficiles. Les métaux utilisés sont de très mauvaise qualité (c.f. la photo suivante). Et c’est pour ça que le levier d’armement de mon appareil s’est cassé il y a quelques temps, rendant l’appareil inutilisable à jamais. Comme vous pouvez le voir, la bague qu’on voit à gauche sur la première photo, a mal vieilli.

➡ La mesure de l’exposition est D’UN CASSE TËTE SANS NOM. Je ne vous décrirai pas le processus (parce que bon depuis le temps j’ai compris comment ça marche), mais je peux vous garantir que c’est l’horreur de débuter la photo argentique avec un système aussi peu intuitif.

En gros, la bague à gauche doit être réglée selon vos ISO (normal), une autre bague par dessus celle ci va déterminer la vitesse ainsi que l’ouverture en fonction de ce que la cellule photosensible de l’appareil vous indiquera, ensuite la roue crantée noire à droite servira à choisir le peu de vitesses disponibles. Bref c’est la m*rde, mais c’est vintage et cool.

Point positif : Les Zenit sont souvent trouvables avec l’objectif Helios 44, un petit objo très sympa, peu cher d’occasion et qui ont la particularité de faire cet effet :

Helios 44 débuter photo argentique
El famoso “Bokeh tournant”. Source

Pour en savoir plus sur les objectifs argentique, je vous renvoie vers mon article sur le sujet.

Une autre marque déconseillé est PRAKTICA, une marque fondée dans l’ancienne allemagne de l’est. Pour les mêmes raisons citées précédemment avec ZENIT, je vous déconseille de commencer l’argentique avec un vieux Praktica.

L’entreprise a cependant continué d’existé, et s’est spécialisée dans les jumelles.

Les lecteurs ont aussi lu :  Savoir faire la mise au point

Concernant les objectifs : Je vous conseille (si vous achetez votre appareil “nu”, donc sans objectif), de prendre le 50mm f/1.8; le Helios 44; le 35-70mm f/4.

Choisir une pellicule pour débuter la photo argentique :

Pour que votre appareil fonctionne correctement, vous aurez besoin d’une pellicule, 24 ou 36 poses, avec un coefficient ASA (ou ISO, si vous préférez), qui dépendra de la quantité de lumière dont vous avez besoin.

➡ Si vous savez que vos photos seront prises dans un environnement sombre, prenez du 400 ISO ou plus. n’oubliez pas que plus vos ISO sont élevés, plus vous aurez de grain (ou bruit) dans les zones sombres de vos futurs clichés ! Mais ça peut faire un style.

➡ Si vous savez que ça sera lumineux, prenez du 200 ou même 125 ISO.

Au niveau des prix, on tourne aux alentours des 7€ la pellicule de 24 poses, dans un magasin de photo. Les prix auront tendance à grimper en fonction de la disponibilité des produits, et du format de pellicule (35mm (équivalent au plein format numérique); 60x60mm moyen format; etc…).

Si les termes “ISO” ou “Triangle de l’exposition” ne vous disent rien, il vous faut une piqûre de rappel concernant les bases des réglages photo. Vous trouverez toutes les infos dont vous avez besoin dans cet article que j’ai écrit, ou en téléchargeant gratuitement mon livre pour débutant.

Développement

Pour développer vos photos argentique, vous avez deux options :

Acheter les produits nécessaires pour transformer vos pellicules en photos, ce qui nécessite : Une chambre noire, tous un tas de produits liquide, un agrandisseur et du papier photo. Une option parfaite si les TP de chimie au lycée vous manquent ! Cette option étant un peu compliqué à expliquer, j’en parlerai dans un futur article.

Emmener votre pellicule à une boutique photo, le développement vous coutera ~20€. Vous aurez juste un délai d’attente de 2-3 jours, ou ~10 jours selon les magasins. Pour débuter, je vous conseille bien sûr cette option.

Réussir l’exposition de sa photo argentique :

Pour réussir l’exposition en photo, je vous ai déjà conseillé un article qui parle du triangle de l’exposition sur cette page, qui vous donnera toutes les bases dont vous avez besoin.

Mais pour aller plus loin, je vous conseille cette excellente vidéo de EMGK Photographie, une chaîne youtube spécialisée dans l’argentique, que j’apprécie très particulièrement !

Merci d’avoir lu l’article jusqu’au bout, j’espère vous avoir aider pour bien débuter la photo argentique ! Pour aller plus loin, je vous laisse gratuitement mes e-book que vous pouvez télécharger sur cette page, qui vous aideront dans les domaines de l’astrophotographie et de la composition.

  •  
  •  
  •  

Partage ton avis ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.