Le triangle de l’exposition : 3 paramètres de base d’une photo

3 paramètres de base d’une photo.

En photo, trois paramètres sont là pour régler une chose essentielle : L’exposition.

On appelle ces trois paramètres le Triangle de l’exposition, qui feront en sorte si ils sont bien utilisés, que votre photo ne sera ni trop sombre (sous-exposée), ni trop lumineuse (sur-exposée / cramée) 

  • Gérer l’exposition avec : La sensibilité ISO 

  Les ISO définissent la sensibilité du capteur à la lumière.

D’après Wikipédia : « En photographie, la sensibilité ISO est la mesure de la sensibilité à la lumière des pellicules et des capteurs numériques » .

Plus vous montez les ISO (de 100 à 6400 ou plus, selon les appareils. Mon canon 60D monte jusqu’à 6400, mais d’autres peuvent aller jusqu’à 1 millions) plus les sources lumineuses arrivant dans le capteur seront perçues comme forte.

Monter les ISO peut vous permettre de mieux voir des objets faiblement éclairés, mais entraînera une montée du bruit : une sorte de grain qui s’étalera sur les parties sombres de votre images. Le bruit est dû au fait que les photorécepteurs de votre capteur vont capter de la lumière qui ne leur était pas destinée (en gros, je ne vais pas détailler ça dans cet article).

  • Gérer l’exposition avec : La Vitesse d’obturation

  La vitesse d’obturation défini le temps d’exposition pendant lequel le capteur va être exposé à la lumière. Il s’agit d’un volet faisant passer la lumière sur le capteur pendant un certain moment, on peut choisir (toujours en fonction des modèles) 30 secondes d’exposition, jusqu’à une vitesse d’obturation d’un 8000ème de secondes, soit 0,125 milliseconde.

Plus une vitesse d’obturation est rapide (plus le chiffre en dessus du 1/xxx est élevé) , plus la pose sera rapide, moins il y aura de lumière qui touchera le capteur, et moins la photo sera lumineuse. 

Une vitesse d’obturation rapide servira à capturer un moment vif, quand peut retrouver dans le sport, ou dans n’importe quelle scène où l’objet à photographier se déplace rapidement.  

Une vitesse d’obturation lente servira à capturer des objets statiques en faible lumière, comme les étoiles ( qui sont “presque” statique ) par exemple. On peut aussi s’en servir pour utiliser le flou de bouger dans une pose longue.

longue exposition photo

Pose longue d’une image de fête foraine. Sources : google image

                                                  

  • L’Ouverture 

   L’ouverture d’un objectif se caractérise par la fermeture ou l’ouverture (ça parait logique) du diaphragme. Le diaphragme est l’outil de l’appareil photo qui va laisser passer plus ou moins de lumière par l’objectif, et va aussi jouer sur la profondeur de champ.

On le définie avec l’appellation « F/x », plus x se rapproche de 0 plus il y a de lumière qui rentre, car le diaphragme est davantage ouvert. Plus x est grand, plus le diaphragme se ferme, moins il y a de lumière qui passe.

On retrouve régulièrement ces valeurs d’ouverture dans les objectifs : 

F/1,8 ; F/2 ; F/2,8 ; F/3,5 ; F/4 ; F/5,6 ; F/8 ; F/9 ; F/11 etc 

triangle de l'exposition

Représentation du diaphragme d’un objectif photo.

                                                           

Ce qu’il faut retenir : 

  • F/1,8 = très lumineux ; faible profondeur de champ 
  • F/11 = sombre ; grande profondeur de champ 

Il existe encore énormément d’autres paramètres pour configurer une photo, mais ces trois paramètres sont les principaux à connaître pour réussir vos photos, on verra prochainement comment les utiliser. 

Si vous avez une question, posez la en commentaire !

  •  
  •  
  •  

Partage ton avis ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.