Les meilleurs logiciels pour faire de l’Astrophoto

Quand on fait de l’astrophoto, on passe énormément de temps dehors en pleine nuit, mais également devant un ordinateur ! Beaucoup plus qu’en photographie classique. Ainsi, la question des logiciels se pose.

Dans cet article, je vous parle des meilleurs logiciels pour faire de l’astrophoto, et ceux que j’utilise.

Attention ! Si vous utilisez un mac, vous risquez de ne pas avoir accès à tous les logiciels présents dans cette liste. Mais pas d’inquiétude, chaque catégorie de logiciel en comporte un compatible avec l’environnement mac.

Les planétarium

On commence avec des logiciels plutôt simple, mais extrêmement important pour vous repérer dans le ciel (impossible de faire la moindre photo si vous ne savez pas où regarder). Avec ces logiciels, vous saurez retrouver tous les objets que vous voulez observer, en fonction de votre emplacement sur Terre ; la date et l’heure à laquelle vous allez observer.

➡️ Stellarium (gratuit)

➡️ Carte du ciel (gratuit), androïd et iPhone. C’est l’application que j’utilise, elle est top !

➡️ Mikata (gratuit)

➡️ Google Earth en version nuit (gratuit).

Les logiciels de pré-traitement en Astrophoto

Un logiciel de pré-traitement s’utilise avant le traitement de votre photo finale. Le pré-traitement va servir à assembler toutes les photos, dark flat et offset que vous avez fait (cliquez ici si vous ne savez pas ce que c’est), pour faire une photo finale que vous allez traiter avec d’autres logiciels qu’on verra plus tard).

Les lecteurs ont aussi lu :  Astrophotographie de Thierry Legault

Parmis ces logiciels on trouve :

➡️ Deep Sky Stacker (gratuit) : Uniquement sur Windows, ce logiciel est probablement le meilleur pour les débutants. Tout est automatique, vous n’avez juste qu’à rentrer vos photos, et le logiciel fait (presque tout) le reste. Attention, si votre image finale après prétraitement est blanche, vous avez sûrement un souci de version. Installez en une plus ancienne. Attention également à ne pas le confondre avec DSS live, qui est un logiciel pour assembler vos photos en même temps qu’elles sont prises.

➡️ SIRIL (gratuit) : Celui là est plus puissant que DSS (Deep Sky Stacker), plus moderne mais plus difficile à utiliser. SIRIL fonctionne avec un système de script (du code en gros), mais une fois que vous captez le truc, c’est tout simple ! C’est celui que je vous recommande si vous débutez et que vous voulez approfondir. Compatible avec mac.

➡️ PixInSight (payant) : Le logiciel de référence pour prétraiter ses photos du ciel profond. Extrêmement complet, puissant et… compliqué à utiliser ! Cependant, il laisse énormément de marche de manoeuvre, bien plus qu’avec DSS. Un logiciel pour les confirmés en astrophoto du ciel profond. Il comporte également une version gratuite, allégée.

➡️ Astro Pixel Processor (payant, 72e/an) : Idem qu’avec PixInSight, mais apparemment + puissant (je ne le connais pas très bien).

Logiciels pour l’acquisition en astrophoto

L’acquisition si vous ne le savez pas, c’est le moment où votre appareil ou caméra CCD va prendre les photos (ou vidéos, pour les planètes). Il existe donc des logiciels qui vont aider à faire l’acquisition de ces photos, en gérant la mise au point, l’inclinaison des axes de la monture, les temps de pose, nombres de prises, erreurs de guidage de la monture etc. Tous ces paramètres nécessitent une motorisation de tout votre matériel bien évidemment, ce qui est légèrement compliqué à assembler ! Mais une fois que tout est en place, il suffit d’appuyer sur un bouton et tout fonctionne !

Les lecteurs ont aussi lu :  Tout savoir sur les capteurs photo

➡️ Sequence Generator Pro (99 USD) : Excellent logiciel pour programmer toute votre séance d’astrophoto, mais un peu compliqué à utiliser. Incompatible avec mac.

➡️ Astrophotography Tools (19 EURO) : On est sur le même genre de logiciel que le précédent, mais plus facile à utiliser. Incompatible avec mac.

➡️ PHD Guiding (gratuit) : Alors, pour ce petit logiciel, on reste dans le domaine de l’acquisition des photos, mais à une différence près : PHP Guiding ne va servir qu’à réaliser l’autoguidage. L’autoguidage sert en gros à aider votre monture à suivre les mouvements de la voûte céleste, à l’aide d’une petite lunette prévue à cet effet, sur votre optique principale. En général, vous en aurez besoin si vous nécessitez un guidage d’une grande précision, avec une bonne grosse monture équatoriale motorisée.

Traitement

Le traitement, c’est le bouquet final de votre travail. Le révélateur de votre développement. Vous avez donc une photo, assemblée de toutes les photos de votre séance par le logiciel de pré-traitement. Cette photo finale, vous allez donc la retoucher, pour la rendre la plus réaliste possible, ou pas, selon vos envies. Vous êtes maître de l’aspect final de votre photo.

➡️ Photoshop (11,99 euro par mois avec le pack photographie) : On ne le présente plus, c’est le logiciel de photomontage et traitement d’image par excellence. Pour un prix pas trop excessif, vous avez accès à un logiciel ultra performant, ultra populaire (internet est rempli de tutos pour apprendre à s’en servir) et ultra intuitif. C’est celui que j’utilise pour mes photos et les formations que je vends. (Pour l’astro, pensez à télécharger les plug-in “Hasta la vista green” et “Gradient Xterminator”, qui sont relativement gratuits et extrêmement importants)

Les lecteurs ont aussi lu :  Comment photographier un éclair ?

➡️ Gimp (gratuit) : Ce petit logiciel gratuit disponible pour windows et mac est également très bon pour le traitement astro. Il s’agit d’une version très allégée de Photoshop, en gardant les fonctionnalités les plus utiles. En bonus comparé à Photoshop, Gimp possède déjà les plug-in nécessaires au traitement de photo astro.

➡️ Darktable (gratuit) : Un logiciel un peu comme Lightroom (post-traitement), Darktable est plus simple à utiliser que Gimp, et peut se révéler très efficace pour l’astrophoto !

Logiciel astrophoto bonus :

➡️ Topaz Denoize Ai : un logiciel payant (80 USD) qui sert à réduire le bruits de vos photos ! Extrêmement efficace, ce logiciel est néanmoins à utiliser avec parcimonie. Ses réglages, configurés à mauvais escient, entraineront des images trop lisses et artificielles. Un plug-in est disponible sur Photoshop. Compatible avec mac !

Bien évidemment, tous ces logiciels s’utilisent avec des ordinateurs qui doivent tenir le coup. Si vous cherchez un ordinateur prévu à cet effet, je vous renvoie vers cet article. Si besoin, voici une liste (absolument pas détaillée) de tout un tas de logiciels prévus pour l’astrophoto.

Si vous débutez l’astrophoto, je vous laisse télécharger gratuitement mon livre “Le guide de l’astrophotographe débutant”, qui vous apprendra comment :

  • bien choisir votre matériel,
  • faire vos prises de vues,
  • vous repérer dans le ciel,
  • etc …

Pour vous apprendre à faire des photos de la Voie Lactée, des nébuleuses et autres objets du ciel profond !

Cliquez ici pour le télécharger !

  •  
  •  
  •  

Partage ton avis ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.