Objectif Catadioptrique en photo : ça vaut le coup ?

Objectif catadioptrique ?

Si vous vous êtes intéressé sur le sujet vous devez savoir qu’en photo un objectif catadioptrique est constitué non pas de lentilles, mais de miroirs. 

Il y a bien deux lentilles à l’intérieur mais sa caractéristique principal reste la présence de deux miroirs, un concave et un convexe. Ces miroirs empêcheront les aberrations chromatiques qu’on peut obtenir sur les contours d’une image prise avec un objectif à lentille, mais entraînera un bokeh très spécial, en Donut” .

J’ai acheté le Samyang 500mm F/6.3, Une marque d’optique sud-Coréenne qui a la réputation de vendre des optiques de qualité pas trop chères. Celui ci était d’occasion dans une boutique photo, voilà ce que j’en pense :

objectif catadioptrique Samyang

Samyang 500mm F/6.3 Source : moi

  • Tout d’abord : QU’EST CE QU’IL EST LOURD !  

L’objectif est très lourd pour un téléobjectif de petite taille (en étant quasiment entièrement constitué d’air). Combiné au reflex (pour ma part le canon 60D) cela donne du matos plutôt massif, mais ça reste supportable. Après toute une journée d’utilisation je n’ai pas ressenti de fatigue liée à son poids. Mais lorsque vous passez d’un 50 f/1.8, ce tout petit truc à celui là, vous avez l’impression de porter un éléphant.

Mais le petit point positif grâce à son poids : il a beaucoup d’inertie, ce qui permet d’un peu moins bouger durant les prises de vues.

  • Son zoom est très puissant

En effet c’est un 500mm donc ça signifie un zoom très fort, mais à mains levées ne comptez pas descendre la vitesse d’obturation en dessous de 1/500 ème de seconde, sinon l’image est floue. J’ai passé toute une aprem’ à bien l’utiliser sans trépied, et heureusement pour moi la journée était ensoleillée, car il ouvre “qu’à” F/6.3, donc il n’est pas très lumineux. Et par ailleurs, il ne possède pas de diaphragme pour gérer son ouverture.

  • Comme tout objectif catadioptrique : Il est manuel

Oubliez votre autofocus, avec lui vous gérerez manuellement la mise au point qui est très sensible, mais de bonne facture donc ce n’est pas désagréable de la faire soi même. Cependant, la bague de mise au point est lente à tourner, il ne faut donc pas être très pressé si vous repérez un sujet au dernier moment (en pleine nature par exemple).

  • Son Bokeh

Puisqu’il est constitué de miroir (comme un télescope de type “Schmidt-Cassegrain” par ailleurs) son bokeh (ou plutôt les formes du flou d’arrière plan) prendront la forme de son extrémité : une forme d’anneau ou de donut.

objectif catadioptrique samyang

Objectif à miroir Samyang 500mm – forme de l’ouverture. Source : moi

objectif catadioptrique à mirroir

Exemple de bokeh sur cet objectif.
Source : mon compte instagram “Arthur_debons”

Je trouve que c’est ce qui fait tout le charme de cet objectif. C’est plutôt original et pas franchement moche, après c’est mon avis, et cette particularité ne plaît pas forcément à tout le monde 😉

  • Son prix

Le prix est le gros point fort de ce téléobjectif. Comptez entre 100 et 200€ pour un neuf, et d’occasion vous pouvez en trouver aux alentours de 100€ facilement. Pour un 500mm de focale, ce qui fait un très gros zoom quand même, c’est super pour débuter des photos avec des sujets relativement loin, ou même pour le ciel profond, tout ça sans se ruiner avant d’acheter par la suite un téléobjectif à lentille plus traditionnel.

Les lecteurs ont aussi lu :  Utiliser un flash en photographie

Les réglages :

Si les réglages d’un appareil photo posent encore problème pour vous, allez voir mon article sur les réglages de base de la photo ici, puis revenez 😉

En photo en général on évite de descendre la valeur de la vitesse d’obturation en dessus de la valeur de la distance focale (en mm) pour éviter le flou de bouger. Du coup comme on a pu voir, on ne descend pas la vitesse en dessous de 500, du moins on évite. Mais malheureusement cela assombrira les photos, car en plus de ça l’ouverture est plutôt faible à f/6.3. Pour contrer le problème on fera des photos seulement en plein jour, ou pour le ciel étoilé, et on monte les ISO.

Pour de l’astrophotographie ?

N’y comptez pas, la mise au point à l’infini est très dure à avoir car la bague de mise au point est extrêmement sensible. La moindre secousse ruinera votre map. Par ailleurs il ouvre vraiment peu, alors une monture motorisée sera impérative (mais ça sera vraiment compliqué)

Si la mise au point hyper sensible ne vous fait pas peur, il pourra vous servir pour faire des photos de la Lune.

Objectif Catadioptrique : Conclusion

Une centaine d’euros l’objectif catadioptrique, pour un premier téléobjectif, avec une bonne qualité au rendez vous, je ne suis pas déçu. Il aura malgré tout un piqué un peu moche, les photos ne sont pas extrêmement nettes, sans oublier qu’il nécessite une bague d’adaptation T2 (pour canon) qu’il ne faut pas oublier d’acheter en même temps pour l’adapter sur son boitier. Sinon je le recommande sans hésiter pour son Bokeh, et sa focale !

Les lecteurs ont aussi lu :  Fabriquer un sténopé

Si d’autres exemples de photos vous intéresse, allez voir mon compte photo instagram : j’y poste régulièrement des photos faites avec ce Samyang, et d’autres 🙂

Si vous possédez cet objectif ou que vous aimeriez l’avoir, dites le moi dans les commentaires en dessous !

  •  
  •  
  •  

Partage ton avis ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.