Utiliser une gélatine en photo

Dans cet article, on va parler lumière (et pas de pâtisserie bien évidemment). La première fois que j’ai entendu parler de gélatine, j’étais à coté de la plaque, impossible de deviner ce qu’une gélatine en photo était réellement. Et un jour, je suis tombé sur la chaîne youtube de Max Freyss. Un excellent youtuber qui parle de vidéo (et nom de dieu qu’il maîtrise bien son sujet). Une de ses vidéos parlait des gélatines, et je vous invite vivement à aller la voir en cliquant ici. Pour écrire cet article, je me suis beaucoup inspiré de sa vidéo (qui m’a tout appris, presque).

Alors pour les curieux qui ne savent pas ce que c’est, c’est très simple :

Une gélatine, c’est une feuille de plastique coloré, qu’on va placer devant une source lumineuse afin de modifier la couleur ou l’intensité qui en est émise.

En gros, si vous voulez de la lumière rouge, mais que vous avez juste des panneaux led blanc, vous accrochez par dessus le panneau une gélatine rouge, et le tour est joué, votre éclairage est rouge.

Les lecteurs ont aussi lu :  Logiciels de retouche photo gratuits

Cela vous sert à obtenir ce genre de résultat là :

gélatine photo
Sur cette photo, j’ai placé deux panneaux led avec une gélatine bleu clair/cyan sur un, et rouge sur l’autre, répartis à 150° devant Agathe (la modèle).

Avec une gélatine vous pouvez éclairer votre sujet, ou votre fond, avec la couleur de votre choix.

Attention : La surface de votre source lumineuse ne doit pas excéder la taille de votre gélatine, sinon elle ne servira pas à grand chose.

Il existe trois sortes de gélatines, et on va voir ça en trois parties :

1) Utiliser une gélatine ND en photo

Ces gélatines, souvent de couleur grise, sont prévues pour fonctionner exactement comme des filtre ND (Pour en savoir plus sur les filtre ND, allez lire mon article que j’ai écrit sur le sujet.). C’est à dire comme des lunettes de soleil, qui vont réduire la quantité de lumière qui les traverse.

Alors dit comme ça, on pourrait croire que ça sert à rien, mais c’est au contraire extrêmement utile avec les lumières dont l’intensité lumineuse n’est pas réglable (atténuable, surtout) . Bien sûr avec les panneaux led, l’utilité de ces gélatine est limitée.

2) Gélatine de correction de température

Votre lumière est trop chaude (jaune/orange) et vous auriez aimé avoir une lumière blanche ? Pas de souci, un gélatine de correction de température est faite pour ça.

Ce type de gélatine est toujours référencée avec sa température de couleur (en Kelvin). Les gélatines oranges / jaunes seront vers les 3000 / 4000 Kelvin. La lumière du jour se situe à 5600 Kelvin. Les gélatines bleues sont donc vers les 7000 Kelvin ou plus.

En connaissant la température de couleur de votre lumière et celle de de votre gélatine. Vous pourrez donc calculer à combien de Kelvin sera votre éclairage final.

Les lecteurs ont aussi lu :  Astrophotographie au Smartphone

Les gélatines qui refroidiront votre scène s’appellent CTB (pour Color Temperature Blue). Celles qui la réchaufferont s’appellent CTO, pour Orange.

3) La gélatine de couleur

Quand on veut utiliser une gélatine en photo, c’est en général une gélatine de couleur. Vous l’aurez compris, la gélatine de couleur va vous permettre d’éclairer votre scène avec la couleur de votre choix (à condition d’avoir la bonne couleur dans votre pack de gélatines)

Voici le pack de gélatine que j’ai acheté pour commencer :

C’est un pack à 15 euros de la marque Neewer. Les feuilles sont plutôt rigides, donc pas très difficile à accrocher. L’image ci dessus est un lien affilié Amazon. Les couleurs ne sont pas non plus extraordinaires, mais pour ce prix là c’est amplement suffisant. Par contre, le cyan est vraiment top.

Comment utiliser une gélatine en photo ?

Qu’est qu’il vous faut ?

Tout d’abord, vous pouvez vous procurer des gélatines à partir de 15 euros, mais le prix aura tendance à grimper si vous regardez les pack de gélatines fait par des photographes.

Concernant les sources de lumière, oubliez les soft box, qui sont en général bien trop grandes.

Je vous déconseille les lumières qui utilisent des ampoules incandescentes, elles chauffent énormément pour produire de la lumière (mandarine etc.). Vous risqueriez de faire fondre votre gélatine. Mauvais point en plus pour ce genre d’éclairage : les ampoules à incandescence ont en général des couleurs plutôt chaudes, ce qui biaiserait votre rendu final.

Je vous conseille vivement les panneaux led. Les led ne chauffent quasiment pas, les panneaux led ne sont pas très chers, sont légers, et pratiques à utiliser avec des gélatines. Attention à ne pas acheter de panneaux led trop grands par rapport à vos gélatines.

Les lecteurs ont aussi lu :  Objectif Catadioptrique en photo : ça vaut le coup ?

Ensuite, une pince à linge, ou du scotch fera l’affaire.

gélatine photo

Concernant les flashs, il est tout à fait possible d’en utiliser avec des gélatines. Mais personnellement je préfère travailler en lumière continue. Sachez juste qu’une gélatine possède une légère opacité, et qu’il faudra donc en conséquent augmenter légèrement la puissance de vos flashs pour bien exposer vos prises de vues.

Exemple de photos avec des gélatines :

Pour cette photo, c’est exactement la même disposition utilisée sur la photo plus haut dans l’article. Seulement deux lumières éclairent la scène, une rouge et une bleu.

Utiliser une gélatine en photo
Vous pouvez retrouver la série de photos que j’ai réalisé dans ce style sur ma page Unsplash
Cette photo n’est pas de moi, je l’ai trouvée sur Unsplash. Je vous la montre car je n’ai pas encore eu l’occasion d’utiliser mes gélatines dans un studio avec un fond blanc.

Sur celle ci rien de plus simple, la source lumineuse est posée par terre, à 1m50 à gauche du modèle. De l’autre coté il y avait une petite soft box blanche, mais son effet n’est pas concluant.

Pour voir d’autre exemple, n’hésitez pas à allez consulter mon compte instagram, ou ma page Unsplash !

Bref, il existe une infinité de possibilités pour utiliser une gélatine photo et faire du studio, j’espère que cet article vous aura aidé.

Si la photo de studio vous intéresse, vous pouvez télécharger gratuitement mon guide pratique qui vous apprendra à installer votre studio photo (comment gérer les lumières, le fond et votre modèle), sans acheter de matériel. Vous pouvez le télécharger gratuitement en cliquant ici.

Merci d’avoir lu l’article jusqu’au bout !

  •  
  •  
  •  

Partage ton avis ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.