Comment bien faire la mise en station de sa monture

Pour obtenir une belle photo du ciel profond, l’astrophotographe doit passer par plusieurs étapes essentielles, et surtout bien faire la mise en station de sa monture.

Pour rappel, la mise en station signifie aligner parallèlement l’axe d’ascension droite de la monture avec l’axe de rotation de la Terre, en direction du pôle céleste au dessus de vous. Si les montures et autres alignement polaire ne vous disent rien, jetez un coup d’œil à cet article sur les montures pour l’astrophoto.

Voici donc la marche à suivre pour bien faire la mise en station de sa monture, et éviter les erreurs que j’ai pu commettre au début :

(évidemment tout le monde n’a pas la même monture, il est donc évident que vous devez lire le manuel de votre monture pour comprendre comment effectuer les actions ci-dessous)

comment faire sa mise en station
Star Adventurer
Vous pouvez voir ci-dessus ma magnifique Star Adventurer, à une soirée durant laquelle j’ai accumulé toutes les erreurs possibles et imaginables pour une mise en station.

Étapes :

1) Tout d’abord, vous devez installer la résistance chauffante (si disponible) sur votre optique, avant de réaliser la mise au point. En faisant l’inverse, vous risquez de fausser la m.a.p.. Pour une mise au point réussi, je vous conseille de vous procurer un masque de Bahtinov.

Les lecteurs ont aussi lu :  Faire le traitement d'une photo de la Voie Lactée

Branchez l’intervallomètre sur votre appareil (ou autres branchements) et installez le tout sur votre monture (qui n’est pas encore en station !). N’oubliez pas d’être en RAW sur votre appareil.

2) La base équatoriale de votre monture devrait posséder un niveau à bulle. si ce n’est pas le cas prenez en un, ou téléchargez une application “niveau à bulle” sur votre smartphone. Il servira à vérifier que votre base équatoriale est bien horizontale. Servez vous de votre trépied pour régler cette étape.

D’ailleurs petite info : Si vous restez dans la même zone géographique pour faire vos photos, votre pôle céleste (Nord ou Sud) sera toujours au même degré d’inclinaison. Gardez ce degré (45° à peu près en France métropolitaine) à votre base équatoriale pour gagner du temps lors de vos mises en station.

3) Ensuite il ne vous reste qu’à aligner l’axe d’ascension droite avec le pôle céleste, pour ça vous devriez avoir un chercheur intégré dans la monture.

Pour savoir où placer l’étoile polaire dans votre chercheur, installez l’application “Polar Scope” sur votre smartphone. Elle vous indiquera la position de la polaire sur le réticule.

Mais il y a plein d’étoiles dans mon viseur, laquelle est la polaire ?

Pas de panique, l’étoile polaire sera la plus brillante dans la zone couverte par le viseur.

Si les étoiles sont flous, c’est que le focus de votre viseur est mal réglé. Reportez vous à votre manuel, ou si vous êtes avec la Star Adventurer, faites tourner l’oculaire pour faire la mise au point.

Les lecteurs ont aussi lu :  Les erreurs en Astrophoto

Pour trouver l’étoile polaire (ou la constellation de l’octant, si vous êtes dans l’hémisphère sud), l’application “Carte Du Ciel” sur smartphone aussi pourra vous aider.

N’oubliez pas que vous devez posséder un éclairage pour votre viseur (souvent une petite lumière rouge). Cela vous aidera à éclairer le réticule du viseur lors de l’alignement. Si vous possédez une Star Adventurer, l’éclairage du viseur polaire pourra s’insérer dans la queue d’aronde reliant le poids, l’appareil et la monture.

4) Il ne vous reste plus qu’à viser la partie du ciel qui vous intéresse. Pour cela utilisez l’axe d’ascension droite, des boutons vous permettront normalement de faire bouger l’axe sans avoir à le toucher (mais ça sera lent). L’utilisation d’une rotule vous facilitera beaucoup la tâche à ce moment là.

Comment savoir si la mise en station a bien été réalisée ?

Pour vérifier si la mise en station est correctement effectuée, il vous suffit de mettre en marche la monture et de faire une pose de 40 secondes ou 1 minute, ISO au max, et de vérifier si vous voyez un filé d’étoiles ou non.

Tout dépend de votre longueur focale également, sachez que les très longues focales (>500mm) nécessitent de grosses montures (Heq5 par exemple). Avec la Star Adventurer on est bien jusqu’à 400mm.

Une autre manière de vérifier est de regarder une heure ou deux après le début de votre séance si la polaire dans votre viseur est toujours sur le cercle du réticule.

Si l’Astrophoto vous intéresse je vous conseille de télécharger le guide gratuit du blog, disponible en cliquant ici. Dans ce guide complet j’explique comment correctement utiliser son appareil photo, afin d’obtenir de super clichés du ciel, et bien plus.

Les lecteurs ont aussi lu :  Astrophotographie au Smartphone

Merci d’avoir lu cet article !

  •  
  •  
  •  

2 Replies to “Comment bien faire la mise en station de sa monture”

  1. luc carpentier dit :

    SUPER COMME MOI QUI SUIS PRESIDENT D’UN CLUB J’ADORE L’ASTRONOMIE DEPUIS 46 ANS

Partage ton avis ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.