Comment faire une photo circumpolaire

En général quand je fais de l’astrophotographie, je cherche à éviter plusieurs désagréments, comme le bruit, ou le froid. Mais l’ennemi le plus redoutable des astrophotographes, c’est le déplacement de la voûte céleste. On achète des machines (les montures équatoriales motorisée) à plus de 1000€ juste pour contrecarrer ce simple phénomène. D’ailleurs si vous en avez une, mais que vous galérez à l’utiliser, je vous renvoie vers mon article où je vous explique comment j’utilise ma Star Adventurer. Dans cet article, je vous explique comment tirer parti du déplacement de la voûte céleste pour faire une photo circumpolaire ! (Ou star trail pour les anglophones). La photo circumpolaire met en évidence le déplacement des étoiles dans le ciel, grâce à plusieurs poses que vous allez accumuler avec votre appareil photo.

Petit rappel de mécanique céleste :

Vous le savez déjà, la Terre tourne. Et de notre point de vue (de notre référentiel), c’est la voûte céleste qui se déplace d’Est en Ouest. Dans l’hémisphère nord, les étoiles tourneront autour de l’étoile polaire (Alpha Ursae Minoris). Pour la trouver c’est simple :

comment faire photo circumpolaire
Source : https://www.stelvision.com/astro/etoile-polaire/

Une fois que vous avez repéré la Grande Ourse, l’étoile polaire est juste à coté comme vous montre le schéma. Attention, la constellation de la Petite Ourse est bien moins lumineuse que sa grande sœur, soyez vigilant lorsque vous la chercherez.

Dans l’hémisphère sud, c’est un peu plus compliqué, vous allez devoir trouver la constellation de l’Octant. Sinon ne vous embêtez pas et faites comme moi, utilisez une application de carte du ciel sur votre smartphone pour vous repérer.

Vous pouvez voir la constellation de l’Octant, ainsi que la Croix Du Sud, servant à repérer le pôle sud céleste.

Comment faire une photo circumpolaire : Le matériel

Un Reflex

C’est obligatoire, il vous faut un appareil pouvant supporter les poses longues (10-30 secondes). Les capteurs APS-C et plein format des reflex entrées et moyennes gammes en sont largement capables. D’occasion vous pouvez en trouver pour 200€ à peu près.

Les lecteurs ont aussi lu :  Fabriquer un sténopé

L’objectif

Pour ce genre de photo, il vous faudra un objectif grand angle, c’est à dire avec une focale courte. J’ai un Samyang (j’adore cette marque, j’adore la Corée) 14mm f/2.8 qui fait le café, et qui n’est pas cher (300€ d’occas). Si vous cherchez un objectif pour l’astrophoto, j’ai écrit un article très complet sur le sujet ! Cliquez ici pour le lire.

Accessoires

Concernant les accessoires, vous aurez besoin au minimum d’un trépied (j’ai essayé l’astro sans trépied, c’est catastrophique). Pour ça pas besoin de vous ruiner, un simple trépied à 26€ sur Amazon fera largement l’affaire.

comment faire photo circumpolaire trépied

Le trépied ci-dessus est celui qui m’a servi pendant plusieurs années, avant que je fasse l’acquisition d’un autre, plus évolué, un K&F.

Un intervallomètre vous sera très utile également. C’est une petite télécommande qui contrôlera les prises de vue de votre appareil. Vous pouvez programmer un certain nombre de prises (utile pour déterminer la « longueur » des trainées d’étoiles de votre photo), leurs temps de pose, et l’intervalle de temps qui sépare les poses. C’est indispensable pour faire une circumpolaire, vous avez besoin d’un outil qui va prendre la centaine de photo à votre place. Pour ça, sélectionnez le mode de prise de vue « Bulb » (le B sur la molette des modes).

comment faire photo circumpolaire intervallomètre

Mais vous pouvez aussi utiliser une télécommande/déclencheur à distance, il suffira juste que vous surveillez le nombre de prises au fur et à mesure.

Une autre méthode est le bout de mousse scotchée sur le déclencheur. Il vous suffit d’être en mode Manuel, en rafale, et de scotcher le bout de mousse (bouchon d’oreille ou autre (propre hein)) pour que le déclencheur reste enfoncé pour prendre automatiquement les prises.

Alors attention, les photos comme celle ci-dessus sont des Star Vortex, réalisées à partir d’un photomontage sur Photoshop.

En voici un que j’ai réalisé récemment, près d’un laboratoire abandonné dans le Cantal.

Comment faire une photo circumpolaire : Les réglages

La Vitesse d’obturation

La vitesse nécessaire influence le nombre de photos que vous allez obtenir, que vous devrez « stacker » (empiler). Je vous conseille au minimum 30 secondes. Mais si vous avez un intervallomètre, vous pouvez monter jusqu’à 1 minute. Cela diminuera le nombre de prises, et donc le temps de travail de votre ordinateur lorsqu’il empilera toutes les photos (car il y en aura moins).

Les lecteurs ont aussi lu :  Comment faire un Bracketing en Photo

En parlant de nombre de photos, je vous conseille de poser entre une et deux heures. Si votre focale est courte (~14mm) vous aurez un bon filé d’étoiles pas trop long, et pas trop court non plus. Choisissez une vitesse (imaginons 30 secondes), et divisez deux heures (par ex.) par cette vitesse, ça vous donne le nombre de prises de vue que vous devez programmer : 2h/30″ = 240 photos. En choisissant une minute de pose par photo, ça nous ferait 120 prises.

L’ouverture

Si votre objectif est d’excellente qualité, vous pouvez ouvrir à fond. Mais je ne le vous conseille pas trop, restez plutôt un « stop » en dessous de l’ouverture maximale pour éviter les défauts optiques de votre objectif. Quand je shoot avec mon Samyang 14mm f/2.8, le ferme le diaphragme toujours à f/4 pour limiter les (faibles) défauts.

Les ISO

Pour les ISO, si vous les montez au max, ça va être ultra bruité ça sera horrible pour la retouche et pour le résultat. Cela dépendra de votre capteur, les pleins formats récents supportent très bien les montés en iso (12800 ou 25600 etc.). Je vous conseille plutôt de rester à 3200 ISO maximum.

Bien sûr vous pouvez faire quelques tests avant, pour voir quelle plage d’ISO correspond à votre cadre pour avoir une bonne exposition.

La mise au point

Pour faire la mise au point (abrégé « map« ), rien de compliqué : avec un objo grand angle, vous avez (sûrement) un symbole « infini » sur la bague de focus. Vous pouvez vous y fier mais c’est pas la meilleure méthode.

Pour plus de précision, mettez vous en Live View, et visez avec le grossissement numérique un lampadaire/objet brillant lointain et faite manuellement la mise au point dessus.

C’est bon, votre mise au point est faite sur les étoiles !

Comment faire une photo circumpolaire : L’angle de vue

Pour faire une circumpolaire, vous devez garder dans votre cadre le pôle céleste (qui en France métropolitaine, est toujours à 45° au dessus de l’horizon, vers le nord).

Les lecteurs ont aussi lu :  Les meilleurs logiciels pour faire de l'Astrophoto

Un Star Trail est une photo circumpolaire dans laquelle il n’y a pas de pôle céleste.

Voilà un exemple de Star Trail. Source : Hasan Almasi sur Unsplash

Pour améliorer votre cadre, vous pouvez faire quelques tests pour ajuster votre composition, et éclairer votre premier plan en l’éclairant avec un flash (ou autre lumière) sur une des photos de votre séries de prises. Pour ça, vous avez le choix ! Attention à ne pas éclairer votre premier plan sur toutes les prises de vue, sinon vous allez le cramer.

Comment faire une photo circumpolaire : Post-traitement de la photo

Une fois que vos photos sont prises (et que vous êtes allé dormir), vous pouvez faire le post-traitement (ou retouche) d’une des photos. Ensuite il vous suffit d’appliquer ces retouches à toutes les autres et ça y est, vous pouvez les exporter sur le prochain logiciel, où le montage « circumpolaire » va être fait.

Lightroom, si vous ne connaissez pas, est un logiciel de retouche photo. Il est payant (11€ par mois), mais si vous ne l’utilisez pas, il existe par exemple « Darktable », qui est gratuit, et tout aussi puissant.

Si vous utilisez Lightroom, Voici le lien d’un article que j’ai écrit qui pourra vous aider à faire cette retouche.

Comment faire une photo circumpolaire : Photoshop

Photoshop va servir à faire l’assemblage de toutes les photos, pour n’en former qu’une, avec l’effet « trainés d’étoiles » qu’on cherche. Si vous n’avez pas Photoshop, il y a aussi Starmax, mais je ne le connais que de nom.

Pour faire cet assemblage, rien de bien compliqué, il vous suffit d’importer toutes les photos en calques et de les passer chacune en mode de fusion « éclaircir ».

Merci d’avoir lu l’article jusqu’au bout ! Pour aller plus loin je vous invite à télécharger mon guide sur l’astrophoto, je vous apprend tout ce que vous avez à savoir pour faire de belles photos du ciel nocturne, même si vous débutez ! Cliquez ici pour le télécharger.

Partage ton avis ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.