Utiliser un flash en photographie

Utiliser un flash, les avantages et inconvénients

Utiliser un flash, les avantages et inconvénients

Le flash, tout le monde connaît, ça bousille des concert, parfois ça peut les embellir et ça c’est magnifique, et surtout (parce que la on s’en fout des concerts) utiliser un flash éclairera un sujet en toute liberté.

Utiliser un Flash intégré

Il existe des flash intégrés aux reflex, comme le mien le 60D de chez Canon, mais il est vraiment déconseillé d’utiliser un flash intégré. Ces flashs émettent une lumière dure, entraînant un contraste élevé, et un magnifique effet yeux rouge.

Utiliser un flash

donc c’est un peu à éviter !

C’est pour ça qu’au lieu d’utiliser le flash intégré, il vaut mieux utiliser un flash déporté, qui donnera de la profondeur à votre sujet.

Utiliser un flash Cobra (ou déporté)

Si utiliser un flash vous intéresse, procurez vous un flash cobra. Ils sont alimentés par des piles, ou par des « accumulateur supplémentaires qui accélèrent la charge et augmentent l’autonomie ».

Exemple de Flash Cobra disponible sur Amazon

La puissance d’un flash dépend en général de sa taille, plus il est petit moins il est puissant. Cette puissance est indiquée par le nombre guide, noté NG. Un flash puissant est noté avec un NG élevé.

Les lecteurs ont aussi lu :  Comment photographier un éclair ?

Il faut savoir que la quantité de lumière baisse avec la distance, précisément par 4 si on double la distance. C’est à cause de ça que le NG est exprimé en mètres, pour une sensibilité de 100 ISO.

Pour savoir précisément à quel diaphragme ouvrir, divisez le NG par la distance en mètre qui vous sépare du sujet, et vous obtenez l’ouverture du diaphragme. Par exemple pour un sujet à 3 mètre et un NG de 40, 40/3= à peu près 13,3

La répartition de la lumière, pour faire des ombres douces :

Le fait de diriger un flash vers un plafond va couvrir une zone beaucoup plus vaste sur le sujet. Il y a aussi le flash de remplissage, qui sert à déboucher les ombres dures qu’un autre flash fait, afin de baisse le contraste.

Le rapport du flash est la différence entre l’intensité de l’éclair et l’éclairage de la scène. 1:2 signifie que le flash est un cran, ou un IL en dessous de l’exposition de la scène. Le rapport 1:8 ramène à un flash de remplissage pas très fort.

La nuit vous pouvez utiliser un flash avec une vitesse d’obturation (un peu de mal avec les réglages de base ? allez voir cet article) lente afin d’éclaircir l’arrière plan tout en figeant votre sujet. Et vous pouvez aussi faire ça de jour en faisant ce qu’on appelle un flou de flash. En ayant une vitesse d’exposition lente, le flash va venir figer le sujet dans son geste, et tout de même garder l’arrière plan flou à cause des mouvements.

Les lecteurs ont aussi lu :  Comment faire un Bracketing en Photo

Petite astuce : pour utiliser votre flash même en mode manuel il vous suffit d’appuyer sur le petit bouton à l’avant du boitier, avec le symbole de flash. (c’est peut être quelque chose de bête mais j’ai mis des mois avant de capter à quoi servait ce bouton…).

Partagez l’article si il vous a plu ! 🙂

Partage ton avis ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.