Fabriquer un sténopé

L’appareil photo réduit à son plus simple… appareil.

Lorsque vous retirez tout ce qui compose un APN, ou d’un AP (appareil photo tout court) il ne vous reste qu’une plaque sensible et un trou. C’est ce qu’on appelle la camera obscura, chambre noire ou sténopé. Au tout début de la photographie, on ne s’est pas demandé si une lentille asphérique allait se positionner à tel ou tel endroit dans un objectif perfectionné. Bien sûr que non, on est parti du postulat que les rayons lumineux se déplacent en ligne droite. Alors on a commencé avec une chambre noire, hermétique à la lumière, et un trou, on a alors dû fabriquer un sténopé.

L’image est produite par la lumière d’une scène, passant à travers le trou et projetant sur la face opposé une image inversé.

L’image obtenu dépendra uniquement de la durée d’exposition et du cadrage. Il n’y a ni objectif, ni diaphragme, ni viseur, juste un obturateur !

Il y a quelque chose d’assez magique, de prendre une photo avec un appareil aussi rudimentaire. Aujourd’hui avec les APN on peut prendre des milliers de photos, avec un sténopé vous n’aurez le droit qu’à une seule photo par sortie. Et c’est ce qui fait le charme de l’objet.

On ressent cet effet vintage très particulier du sténopé. Source: Flickr

Sans rien de mécanique, mais juste avec des principes physiques. Les sténopés se caractérisent par leur grand angle, le vignetage et la grande profondeur de champ dû à une ouverture très faible.

Comment fabriquer un sténopé soi-même :

Si vous n’êtes pas bricoleur, taper “Pinhole camera” sur google, quelques sites spécialisés vendent des sténopés (ex: http://www.pinholecamera.com/). Mais si le sujet vous intéresse voici deux moyens :

Fabriquer un sténopé traditionnel :

exemple de sténopé traditionnel. Source : PinholeCamera.com

Un trou de la taille d’une aiguille (pinhole en anglais), six planches de bois peintes en noir à l’intérieur, un obturateur et un film sensible sont nécessaires. Avec ça vous pourrez vous prendre pour un photographe du XVIIIème siècle 😉

Seul bémol : il est impératif d’avoir une chambre noire pour traiter les photos. Car sans la chambre noire, le papier photo serait instantanément fichu à la moindre exposition à la lumière ambiante. Il faut différentes mixtures dans lesquelles traiter le papier, un bain révélateur, un bain d’arrêt et un bain fixateur pour développer l’image. L’image sera au final en négatif, il faut ensuite la transférer en positif sur un autre papier photo. Le traitement des photos en argentique est un peu compliqué, j’y reviendrai en détail une prochaine fois.

Avec cette méthode on peut varier les angles et distances focales assez facilement. En pliant légèrement le papier photo, ou en le plaçant de différentes manières on peut créer des effets plutôt intéressants

Fabriquer un sténopé moderne :

Cette version est beaucoup plus simple à concevoir :

fabriquer un sténopé
L’encre noire sert principalement à rendre le papier hermétique à la lumière. On peut voir le trou au centre du papier. Source : Moi
Diamètre du trou : 0.4mm

Comme sur l’image ci-dessus, peignez la surface qui sert de support au trou en noir pour que la lumière soit absorbée le plus possible. Le trou doit être fait avec une aiguille de la taille la plus fine possible, de sorte à rendre l’image la plus nette possible. Ensuite, enlevez l’objectif de votre appareil photo, et tenez le carré de papier sur l’appareil, trou devant le capteur. Il ne vous manque plus qu’à poser le tout sur un trépied 🙂

Pour ce qui est des paramètres, mode manuel oblige. Gardez 100 jusqu’à 400 ISO, et mettez 5 à 8 secondes de pose. Après libre à vous de jouer avec les réglages comme bon vous semble.

Voici un de mes essais :

fabriquer un sténopé
L’angle de vue est absolument nul, et ça reste très flou car le trou était trop large, mais je suis tout de même un peu satisfait du résultat !

Faites tout de même attention à ne pas abîmer votre capteur par la poussière ou autre ! En parlant de capteur, avec cette technique il est plus difficile de jouer avec la distance focale. Le “zoom” reste constamment à peu près équivalent à un 60mm sur APS-C.

Merci d’avoir lu l’article, n’hésitez pas à m’envoyer vos créations au sténopé si vous en avez déjà fait, j’ai une page Facebook et Instagram prévus pour ça😉

  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  

2 Replies to “Fabriquer un sténopé”

  1. Laura dit :

    Vraiment original et sympa cet article Arthur ! 🙂

Partage ton avis ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Un guide pour apprendre la composition en photographie, et ainsi donner de l'âme à vos photos, ça vous intéresse ?